Imprimer

L'évaluation et la prévention des risques dans une pâtisserie artisanale

Joël BOULAY, patissier – Saint Nazaire

Joël Boulay 3Joël Boulay cultive un art de vivre et de travailler : les échanges, le partage et la créativité sont ses principaux moteurs. Avec sa femme Anne, ce patissier de 55 ans a pignon sur rue depuis plus de 20 ans sur le plateau République à Saint Nazaire. Il y œuvre avec passion, toujours en plaçant l’homme au cœur de son activité. « La valeur humaine et les relations humaines sont un atout dans de nombreux domaines et notamment celui de la prévention » précise-t-il. C’est pourquoi lorsque que l’assistante en santé et sécurité (ASST) du GIST rencontre Joël Boulay pour effectuer un premier repérage des risques dans l’entreprise artisanale, celui-ci l’invite spontanément à expliquer sa démarche auprès de ses salariés, Allan et Sébastien. Un des fruits de cette rencontre : la discussion autour d’un visionnage collectif d’une vidéo de sensibilisation sur les allergies liées à la farine avec l’ASST et l’infirmière en santé-travail. « Pour faire prendre conscience de sa santé et sa sécurité au travail, il faut trouver des leviers, instaurer le dialogue. C’est également valable avec les fournisseurs, les écoles -lorsqu’on accueille des stagiaires- et toute personne impliquée dans la vie de la maison Boulay. Tout est lié, chacun agit à sa manière et à son niveau. Et c’est bien plus facile lorsqu’on en parle » explique Joël Boulay.

Pour ce patissier philantrope, la santé au travail n’est pas vécue comme une contrainte. Lorsque le GIST lui demande s’il souhaite participer à un atelier-test pour la réalisation de son DUER (document unique d’évaluation des risques) Joël Boulay se rend disponible. Cet appui s’avérera bien utile. « Le temps manque, mais finalement je vais probablement en gagner : avec cet atelier et l’accompagnement individuel de l’hygiéniste du travail qui a suivi, j’ai réalisé ma grille d’évaluation des risques sur informatique. C’est la même base qui pourra me servir chaque année ».

Joël Boulay avoue être sensible et motivé sur les questions de santé au travail. « Il faut transmettre et bien transmettre pour rester fidèle au savoir-faire traditionnel. Et cela bien sûr sans pour autant négliger de bonnes conditions de travail. C’est pourquoi on y pense en permanence : chaque fois qu’il se présente une anomalie ou une contrainte, les signaux s’allument et on en discute » commente-t-il. Dans la Maison Boulay, la culture de la santé et la sécurité au travail est bien là et elle se partage…

Imprimer

L'évaluation et la prévention du risque chimique dans une entreprise de chaudronnerie-serrurerie

Sylvie GAUTIER 4A l’entrée des établissements Guillouzouic à Missillac, quelques employés affichent le sourire tout en manutentionnant de longs tuyaux métalliques à l’aide d’un chariot. Sur le parking un peu plus loin, tous les véhicules professionnels et personnels sont parfaitement alignés, stationnés en marche arrière et prêts à partir en cas d’incident. Dans le couloir qui mène aux bureaux, la signalétique est impeccable. En bonne place, sous un pictogramme vert et jaune : le défibrillateur. « Aujourd’hui cette machine est partout, mais il y a 5 – 6 ans, nous étions l’une des premières entreprises à nous munir d’un défibrillateur » précise Christian Guillouzouic, dirigeant de l’entreprise.

A proximité de l’atelier où sont usinées les pièces métalliques destinées à de nombreux secteurs (transport, industrie, BTP…), on trouve les bureaux d’études, salles de réunion, etc. Les vêtements de travail sont accrochés soigneusement dans les vestiaires. Ils affichent tous, sans exception, le logo vert et blanc de Sauveteur Secouriste du Travail. « 100 % de notre personnel est SST » ajoute M. Guillouzouic. Un phénomène rare, qui reflète un fort intérêt pour la santé et la sécurité dans l’entreprise.

On l’aura compris, les établissements Guillouzouic ont la culture de la prévention. C’est donc tout naturellement que l’entreprise s’est engagée récemment dans une certification  MASE*. « l’inventaire des produits chimiques utilisés dans l’entreprise est incontournable dans notre démarche MASE*, mais ce travail est colossal et nécessite de la méthode. Nous avons plus de 50 produits à répertorier : cela va de la peinture utilisée sur nos laveurs de roues aux produits destinés à l’entretien des sols… » explique  Sylvie Gautier, responsable administrative et animatrice MASE*. L’accompagnement serait donc bienvenu et c’est le médecin du travail qui propose une solution adaptée : « Le toxicologue* du GIST nous épaule et  nous conseille depuis l’automne dernier. Il nous a formé sur l’utilisation de Colibrisk, outil d’aide à l’évaluation du risque chimique. Cet outil est bien en phase avec les contraintes MASE et nous aidera probablement sur les questions de pénibilité. Aujourd’hui, nous continuons l’inventaire en autonomie, avec parfois des questions soulevées sur la méthode et le classement. Nous avons trouvé l’interlocuteur pour y répondre » conclue-t-elle.

*MASE : Manuel d’Amélioration de la Sécurité des Entreprises
Système de management de la sécurité, de la santé et de l’environnement ayant pour objectif d’améliorer de façon permanente et continue les résultats de l’entreprise.

*toxicologue : la toxicologie industrielle est une spécialité de l’hygiène du travail. Le toxicologue intervient auprès des entreprises, en accord avec le médecin du travail, afin d’identifier, évaluer et contrôler les risques liés aux substances chimiques dans l’environnement de travail avec un objectif de protection de la santé et du bien-être du travailleur. Après une analyse du travail approfondie, les interventions du toxicologue consistent en des actions de conseils, mesurages, de sensibilisation, de participation à des projets d’aménagement de postes ou de mise en œuvre de solution de protection collectives et individuelles.

Imprimer

La démarche de prévention et la réalisation du DUER dans un salon de coiffure

C ZEN COIFF C MARIOT6À proximité du jardin des plantes, dans un quartier en pleine rénovation de Saint Nazaire, Caroline MARIOT a pignon sur rue : son salon « C ZEN » est ouvert depuis 2006 au cœur de la petite place Laborde, au milieu des palmiers.

L’an passé, la responsable du salon reçoit la visite d’une équipe du GIST : une assistante santé et sécurité au travail et une infirmière effectuent sur place les premiers repérages des risques. « J’ai été tout d’abord un peu surprise, puis troublée » explique-t-elle. « Ces 2 personnes ont rempli une grille d’évaluation et j’ai eu l’impression que tout était négatif ». Caroline MARIOT poursuit : « j’ai eu peur d’être sanctionnée ou contrainte d’effectuer des modifications importantes à grands renforts de travaux coûteux ».

Le GIST lui propose alors un accompagnement  : « La prévention des risques au travail est un dossier complexe lorsqu’on n’est pas un spécialiste. Seule au salon avec une apprentie en formation, je n’ai pas beaucoup de temps. L’idée d’être accompagnée m’a semblée pertinente » observe  Caroline MARIOT.

L’hygiéniste du travail prend le relais de la première équipe et vient passer une matinée avec la responsable. Avec son aide, elle réalise son Document Unique d’Evaluation des Risques Professionnels. « Cela m’a permis de m’engager dans une démarche de prévention. Je ne suis pas sûre que cela aurait été bien fait sans cette aide, et l’engagement n’aurait pas été le même. J’ai pu également bénéficier d’une subvention de la Carsat pour changer les bacs à shampoings. L’été dernier, pendant la fermeture annuelle, j’ai pu réalisé quelques travaux comme le réagréage du sol (pour permettre un meilleur accès aux personnes à mobilité réduite) et la pause de stores et lumières appropriés » ajoute-t-elle.

« Cette démarche peut faire peur au départ, mais des choses simples peuvent être réalisées facilement. Au final, tout le monde est gagnant » conclut-elle.

Pour en savoir plus :
Consulter les précédents articles sur la coiffure
Découvrir la plaquette sur les métiers de la coiffure élaborée par le GIST
Accéder directement aux informations sur l’aide financière simplifiée proposée par la Carsat

EMPLOYEURS, la santé et la sécurité qu service de votre entreprises

bottom mod salaries

bottom-mod gist

NOS CENTRES, découvrez tous nos centres en un seul coup d'œil

NEWSLETTER

ACTUALITÉS

TÉMOIGNAGES

CONTACTS

ATTENTION ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.
En poursuivant sur ce site, vous signifiez votre accord avec cet usage. en savoir plus