ACTUALITÉS

Imprimer

Le GIST : type, rôles et missions de votre service de santé au travail

on .

vignette examen audio1 GISTVotre service de santé au travail : un organisme de droit privé à but non lucratif oeuvrant pour la protection de la santé des salariés
Fondé en 1953, le Groupement Interprofessionnel de Santé au Travail (GIST) est constitué association Loi 1901. Le GIST bénéficie d’un agrément de l’Etat. Il prend en charge la surveillance de la santé des salariés par le biais notamment de visites médicales, aide les employeurs par des interventions techniques adaptées, un accompagnement dans l'évaluation des risques professionnels.
Une contribution selon ses moyens
Les ressources du GIST sont constituées exclusivement par les cotisations des entreprises adhérentes. La grande diversité des entreprises justifie la mutualisation de la cotisation annuelle. Celle-ci s’appuie sur des éléments de masse salariale, ce qui permet aux entreprises de contribuer selon leurs moyens et de recevoir selon leurs besoins. Le coût de la cotisation ne peut pas s’assimiler aux honoraires d’un médecin généraliste ou d’un spécialiste car il s’agit d’une prestation globale qui permet à la fois un suivi médical personnalisé et une activité de prévention collective adaptée aux besoins de chaque entreprise. La cotisation des entreprises permet d’avoir les moyens nécessaires et suffisants, et d’être présent quoi qu’il arrive.

Le centre principal (siège social) est doté d’un plateau d’investigations médicales performant (examens complémentaires). Il est complété par 5 centres fixes adaptés aux consultations médicales.

En 2013, 7138 entreprises adhèrent au GIST.

Voir aussi la rubrique «Le GIST, qu’est ce que c’est ?»

Découvrir la rubrique «le GIST en quelques chiffres» 

Accéder à tous les thèmes de la rubrique «employeurs» proposée par le GIST

Imprimer

Risque d'agression au travail : savoir prévenir et réagir

on .

couv-doc-risque-agression-SISTELQuand travailler expose à un risque d’agression – des incivilités aux violences physiques
Dans les locaux ouverts au public, les personnes travaillant sur des postes tel que l’accueil, les renseignements, la surveillance et la sécurité, etc peuvent être victimes d’agressions physiques ou verbales. Ces risques  doivent être évalués et des mesures peuvent être mises en place en cas d’incivilités ou d’agressions physiques. Des moyens de prévention existent et peuvent être également mis en place pour prévenir ces événements. Le SISTEL (Service Interentreprises de santé au travail en Eure-et-Loir) propose aux chefs d’entreprise un document constitué de 5 fiches-conseils pour :

  • Evaluer les risques d’agression
  • Définir les moyens de prévention
  • Recommander une conduite à tenir
  • S’organiser dans les heures qui suivent l’agression
  • Effectuer les démarches post-agression

Un document synthétique est également mis à disposition des salariés pour rappeler la conduite à tenir et les différentes démarches à suivre en cas d’agression

Pour en savoir plus,
Accéder à la fiche conseil « le risque agression »  (8 pages) destinée à l’employeur et proposée par le SISTEL

Découvrir la plaquette destinée au salarié « le risque agression » (2 pages) proposée par le SISTEL

Imprimer

Alcool au travail : savoir réagir

on .

COUV-doc alcool au travail savoir reagirEn tant que supérieur hiérarchique, cadre de proximité ou même en tant que collègue, on ne sait souvent pas quoi faire quand on pense qu’un collaborateur a un problème d’alcool. 0n peut se trouver souvent démuni ou désemparé face à de telles situations. Entre respect de la vie privée et devoir d’intervenir quand les choses vont mal, trop souvent les cadres veulent à tout prix «dépister» ceux qui boivent alors que leur rôle devrait se borner à déceler et à argumenter lorsqu’un dysfonctionnement professionnel apparaît.

FICHE-ivresse et travail AHIRPQue faire? Que dire? Quand et surtout comment parler à un collaborateur quand on devine qu’il a un problème d’alcool ou avec d’autres drogues? Telles sont les questions traitées dans ces documents destinés à l’encadrement, quel que soit le niveau hiérarchique :

  • Addiction suisse propose un brochure de 8 pages répondant à toutes les questions que l'on peut se poser pour gérer ces situations difficiles
  • Le service de santé au travail de Pau propose quant à lui une fiche synthétique pour faire face à un état évoquant l’ivresse au travail.

Pour en savoir plus,
Accéder à la brochure proposée par Addiction suisse « Alcool au travail : savoir réagir »

Découvrir la fiche « faire face à un état évoquant l’ivresse au travail » proposée par le service de santé au travail de Pau

 

 

 

EMPLOYEURS, la santé et la sécurité qu service de votre entreprises

bottom mod salaries

bottom-mod gist

NOS CENTRES, découvrez tous nos centres en un seul coup d'œil

NEWSLETTER

ACTUALITÉS

TÉMOIGNAGES

CONTACTS

ATTENTION ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.
En poursuivant sur ce site, vous signifiez votre accord avec cet usage. en savoir plus