ACTUALITÉS

Imprimer

Compétences en santé et sécurité au travail : formez vos salariés

on .

La formation est un élément essentiel  dans toute construction d’une démarche de prévention globale. C’est pourquoi le Gist propose 4 formations pour mieux accompagner employeurs et salariés dans la gestion de la sécurité et de la santé sur le lieu de travail.

La formation SST : devenir sauveteur secouriste au travail.

formations sante securite2Cette formation a pour objectif de permettre au salarié d’intervenir dans une situation à risque et d’agir lors d’un accident de travail. Cette formation est obligatoire dans certains cas : dans chaque atelier où sont effectués des travaux dangereux et sur les chantiers employant 20 personnes au moins pendant plus de 15 jours, où sont effectués des travaux dangereux.
A la fin de la formation, le salarié formé se voit remettre un certificat SST valable 24 mois. Avant la fin de cette période de validité, le salarié SST doit suivre et valider une session de maintien et d’actualisation de ses compétences de SST pour prolonger la validité de son certificat de 24 mois.

La formation PRAP IBC : devenir acteur de la prévention des risques liés à l’activité physique pour l’industrie, le bâtiment et les commerces.

La formation PRAP IBC permet au salarié d’être acteur de sa propre prévention. A la fin de cette formation, le salarié est à même d’identifier les situations à risques et de proposer des pistes d’amélioration.

La formation PRAP 2S : devenir acteur de la prévention des risques lié à l’activité physique dans le secteur de la santé et du social.

Au même titre que la formation PRAP IBC, la formation PRAP 2S permet au salarié de mieux connaître et identifier les risques de son métier. L’objectif de la formation est donc le même mais appliqué au domaine de la santé et du social.  Elle se déroule sur 3 jours. Les compétences peuvent être actualisées.

La formation APS : devenir acteur de prévention secours pour l’aide et le soin à domicile.

L’objectif de cette formation est de rendre le salarié acteur de la prévention. A l’issue de la formation, le participant est en mesure d’identifier les situations de travail à risques et développer un comportement adapté en cas de dysfonctionnement. Cette formation valide également les certificats SST et PRAP. Elle se déroule sur 3 jours.

Consulter les programmes de nos formations

Télécharger notre catalogue de formation 2020

Accéder à notre calendrier 2020 des formations SST

Imprimer

Les subventions prévention TPE pour réduire les risques

on .

Si vous êtes une TPE ou PME, l’Assurance Maladie-Risques professionnels vous aide à investir dans des solutions de prévention des risques professionnels adaptées à votre secteur d’activité.

Des aides pouvant atteindre 50 % du montant de l’investissement

subventions preventionTPE2Dans une démarche de prévention des risques professionnels pour les petites et moyennes entreprises, l’Assurance Maladie- Risques professionnels propose des aides financières afin que les entreprises puissent investir et réduire l’exposition des salariés aux risques professionnels.

En Pays de la Loire, ces 17 aides appelées « subventions prévention TPE » sont proposées dans de nombreux secteurs d’activité et plafonnées à 25 000 euros. Le montant de la subvention peut atteindre jusqu’à 50% de l’investissement réalisé par l’entreprise pour acquérir des matériaux, financer une formation ou un diagnostic des risques.

Pour savoir si vous êtes éligible à ces subventions, vous devez:

•    Avoir entre 1 et 50 salariés
•    Etre une entreprise du régime général
•    Etre à jour dans vos cotisations de l’URSSAF
•    Avoir votre Document Unique à jour
•    Adhérer à un service de santé au travail
•    N’avoir eu aucun contrat de prévention au cours des deux dernières années
•    N’avoir aucune procédure d’injonction en cours
•    Ne pas être en majoration de taux pour faute inexcusable.

Découvrez et demandez « les subventions prévention TPE ».

Imprimer

Addictions en milieu de travail : les pistes de la MILDECA

on .

La synthèse de la MILDECA (mission Iinterministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives) sur les addictions en milieu professionnel est parue.

Une obligation réglementaire de garantir la santé et la sécurité des salariés

Les dirigeants ont la responsabilité de définir les objectifs de la politique de prévention dans leur entreprise, y compris la prévention des usages de tabac, d’alcool et de drogues, afin d’assurer la santé et la sécurité au travail de leurs salariés. Pour cela, ils doivent garantir des processus de travail adaptés.

Des facteurs de risques nombreux et des secteurs plus touchés par les addictions en milieu professionnel

addictions2Beaucoup de français font un usage quotidien de produits psychoactifs (tabac, alcool, cannabis). Le milieu du travail n’est pas épargné : même s’il protège globalement des addictions, il peut aussi en être à l’origine. Tous les métiers peuvent être concernés mais les métiers des arts et des spectacles, de l’hébergement/restauration, de l’agriculture, du transport, de la construction et ceux en relation avec le public sont les plus touchés.
Ces addictions peuvent être dues à de nombreux facteurs (trop grande exigence de productivité, stress, risques psycho-sociaux, port de charges lourdes, travail en extérieur, pots d’entreprise avec alcool… )
L’accessibilité à ces substances et la culture d’entreprise doivent être pris en compte pour limiter ces conduites addictives.

85% des dirigeants d’entreprises affirment être préoccupés par les questions de toxicomanies et leurs impacts au travail : quel rôle pour l’entreprise et quand agir ?

L’entreprise est un acteur déterminant dans la prévention des risques liés aux substances psychoactives. En effet, les entreprises doivent privilégier, au-delà du règlement intérieur, un accompagnement des salariés présentant des conduites addictives pour prévenir les inaptitudes et la désinsertion professionnelle.
L’utilisation des méthodes validées et évaluées, telles que le repérage précoce - intervention brève (RPIB) et la mise en place d’une démarche de prévention collective sont essentielles pour réduire les risques. Ce dispositif incite à agir en amont sur les facteurs de risques liés au travail et permet de mettre en place des mesures ciblées.

Une aide proposée par la MILDECA

Que vous soyez  chef d’entreprise, chargé des ressources humaines, manager, salarié, représentant du personnel ou médecin du travail, vous vous êtes sûrement déjà demandé comment gérer une situation de crise ? Comment inscrire les addictions dans une démarche de prévention ? Quel est le cadre juridique des addictions au travail ?
La MILDECA propose aux employeurs, et plus globalement à tous les acteurs de l’entreprise, des solutions de prévention à travers le site Addict’AIDE. Ce site délivre  toutes les clés de compréhension et outils d’aide aux entreprises pour réussir leur démarche de prévention grâce à des ressources et à des témoignages.
Le gouvernement souhaite également accompagner les secteurs d’activité les plus exposés aux consommations à risques dans la mise en place de plans d’actions. Pour ce faire, il préconise l’intégration de la prévention des conduites addictives dans les négociations de branche, notamment celles qui regroupent les TPE/PME.

Pour en savoir plus, consultez la synthèse de la MILDECA

Lien vers le site Addict’aide

Voir aussi le dossier complet proposé par la plateforme RSE "engagement des entreprises pour la prévention des conduites addictives"

EMPLOYEURS, la santé et la sécurité qu service de votre entreprises

bottom mod salaries

bottom-mod gist

NOS CENTRES, découvrez tous nos centres en un seul coup d'œil

NEWSLETTER

ACTUALITÉS

TÉMOIGNAGES

CONTACTS

ATTENTION ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.
En poursuivant sur ce site, vous signifiez votre accord avec cet usage. en savoir plus