ACTUALITÉS

Imprimer

Votre déclaration annuelle 2022

on .

Comme chaque début année, le GIST vous invite à effectuer la déclaration annuelle de vos effectifs directement en ligne, sur votre espace adhérent.

À quoi sert la déclaration annuelle ?

Cette déclaration vise à mettre à jour la liste de vos salariés ainsi que les risques auxquels ils sont exposés. Ces informations vont permettre au GIST de planifier le suivi médical adapté de vos salariés et recueillir les informations nécessaires au calcul de votre cotisation annuelle.

Quand faire votre déclaration ?

La déclaration est ouverte à compter du 3 janvier. Elle sera clôturée le 15 février 2022.

Comment effectuer votre déclaration ?

Une fois connecté sur votre espace adhérent *, procédez à votre déclaration en 3 étapes :

  • Mise à jour de la liste des postes de travail de vos salariés afin de pouvoir caractériser le suivi individuel de vos salariés,
  • Mise à jour de la liste des salariés au 31/12/2021 pour valoriser le nombre de salariés que le GIST doit prendre en charge à date,
  • Déclaration de la masse salariale pour procéder au calcul de votre cotisation annuelle.

icon Votre déclaration annuelle 2022 - mode d'emploi

Après traitement, vous recevrez la facture de votre cotisation annuelle sur la base de vos informations transmises et des conditions tarifaires arrêtées par le conseil d'administration du GIST le 14.12.2021 (tarifs identiques à 2021).

icon Tarifs 2022 (tarifs identiques à 2021)

Dans le cas où votre déclaration ne serait pas complétée à la date du 15 février 2022, nous ne serons pas en mesure d'honorer vos demandes de rendez-vous médicaux périodiques ainsi que vos demandes d'intervention.

Cliquez sur le bouton en haut à droite bouton espace adherentspour accéder à votre espace adhérent

* Si vous ne vous êtes pas encore connecté à votre nouvel espace (disponible depuis juin 2021), munissez-vous de votre numéro d'adhérent (numéro indiqué dans toutes vos correspondances avec le GIST) et de votre adresse mail (celle sur laquelle vous avez reçu ces informations). Sur la page d'accueil du portail, entrez en tant qu'adhérent puis cliquez sur "MOT DE PASSE OUBLIE ?" (dans la partie grise). Saisissez votre email et votre numéro d'adhérent. Un lien d'activation vous sera directement envoyé dans votre boîte mail. Vous pourrez ensuite créer votre mot de passe personnalisé.

Imprimer

Bougez pour prévenir les TMS

on .

Dans l’Union Européenne, en 2017, 39 % des travailleurs effectuaient leurs tâches en position assise et 20% passaient la majeure partie de leur temps de travail debout. Selon une étude de l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA), ces postures peuvent contribuer à l’apparition de TMS (lombalgies, troubles affectant le cou et les épaules, etc.),

Le maintien prolongé des positions assises ou debout : des facteurs de risques pour l'apparition de TMS

Selon l’étude de l'Agence européenne EU-OSHA, le maintien prolongé des positions assises ou débout est un facteur de risques pour la santé et favorise l'apparition de TMS, dans de nombreux secteurs d'activité. Ce risque est majoré lorsqu'il est associé à un travail répétitif, une charge musculaire statique ou a des postures inconfortables.

Ces positions statiques sont des facteurs de risques à prendre en compte dans l'entreprise : ils doivent faire l'objet d'une analyse dans le cadre de l'évaluation des risques.

Comment éviter les troubles musculosquelettiques ?

Selon l'EU-OSHA, se lever, s’asseoir et bouger peut permettre d'éviter les TMS liés à ces positions prolongées.

L'agence recommande de limiter la position assise à 50% de la journée de travail, sans dépasser 5 heures par jour, et de se lever toutes les 20-30 minutes.
Pour les employés travaillant en position debout statique, il faudra changer de position au bout d’une heure en s’asseyant par exemple, et pas plus de 4 heures par jour.

L'agence préconise également d'utiliser le levier de l'organisation du travail pour inciter à se lever, s'asseoir et bouger : par exemple en éloignant les poubelles et les photocopieuses des bureaux ou en offrant des possibilités de travail actif.

« Une bonne devise pourrait être : vous lever quand vous le devez, vous asseoir lorsque vous en avez besoin et bouger quand c’est possible. »

Pour plus d’informations, consulter l’article de Santé & Sécurité et la fiche pratique de l’INRS « Postures de travail statiques et repères techniques sur les sièges de travail ».

Imprimer

Prévention des risques professionnels… et si vous demandiez une subvention ?

on .

Afin de vous aider à mettre en place des actions pour réduire l’exposition de vos salariés à des risques fréquents et importants, l’Assurance maladie – Risques professionnels propose des "Subventions prévention TPE".

Objectif : accompagner financièrement les actions de prévention

Ce soutien apporté par l'Assurance Maladie a pour but de participer financièrement à l’achat d’équipement de prévention ou de prestations de formation ou d’évaluation des risques dans les petites et moyennes entreprises.
Ces aides financières sont, soit proposées dans toutes les régions et adaptées aux différents secteurs d’activité ; soit proposées spécifiquement dans certaines régions. Le montant alloué peut s’élever jusqu’à 25 000€.

Est-ce que mon entreprise peut bénéficier de la subvention ?

Les subventions concernent uniquement les entreprises de moins de 50 salariés.
Toutes les entreprises ne sont pas éligibles à ces subventions, elles nécessitent de remplir certains critères, tels que : ne pas avoir bénéficier de trois autres subventions depuis le 1er juin 2018, être inscrit au régime général de la Sécurité Sociale, être à jour dans vos cotisations auprès de l’URSSAF, adhérer à un service de santé au travail, etc.

Consulter la page dédiée "subventions prévnetion TPE" de la Carsat Pays de la Loire

Les informations sur les conditions d'obtention sont également disponibles sur la rubrique entreprise du site de l’Assurance Maladie.

Comment faire une demande de subvention ?

Il est important de faire votre demande de subvention le plus tôt possible. Un budget annuel est alloué chaque année à ces subventions pour les TPE/PME. Une suite favorable ne pourra être donnée qu'aux demandes recevables et dans la limite des budgets disponibles en région.

Avant d'effectuer la demande, vous devrez vérifier que l'aide est bien disponible au sein de votre compte AT/MP.

Dès que vous sollicitez un devis ou validez un bon de commande pour votre équipement ou prestation de prévention, procédez à votre demande de subvention sur le site net-entreprise.fr
Vous devrez alors fournir tous les documents nécessaires à l’attribution de la subvention. Une réponse vous sera communiquée sous 2 mois.

Consultez toutes les informations pour faire votre demande sur la page "Subventions prévention TPE" du site de l'Assurance Maladie - Risques professionnels

EMPLOYEURS, la santé et la sécurité qu service de votre entreprises

bottom mod salaries

bottom-mod gist

NOS CENTRES, découvrez tous nos centres en un seul coup d'œil

NEWSLETTER

ACTUALITÉS

TÉMOIGNAGES

CONTACTS

ATTENTION ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.
En poursuivant sur ce site, vous signifiez votre accord avec cet usage. en savoir plus